Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Une bonne balade printanière...

par Carioline

publié dans Bilou le Kitou

Coucou les Z'amis !

Serait peut-être temps de redonner un tit coup de pep's à ce blog, scrogneugneu ! On va faire un tit voyage dans le temps. Depuis octobre, suite à la rencontre de quelques membres pendant le stage chiens visiteurs l'été dernier, Iceland fréquente donc le club de Ballan-Miré pour y pratiquer l'attelage. Parmi les nombreux membres pratiquant cette discipline, Maîcresse a notamment sympathisé avec deux madames lors des séances et de la soirée crêpes : Aurore et Cindy.

Aurore et Baïka, s'aimer, c'est regarder dans la même direction.

Aurore et Baïka, s'aimer, c'est regarder dans la même direction.

Cindy veille au grain.

Cindy veille au grain.

Par le biais des Fesses du Bouc, elle s'est d'abord rendu compte que Cindy, elle connaissait Camille, la maîtresse de Juju, le copain de travail à l'eau du club ATCSA de Saint Avertin, qu'Iceland fréquentait l'an dernier -et que Maîcresse, elle sait toujours pas si elle va l'y ré-inscrire cette année, vu que c'est pas une activité qui a l'air d'enchanté son ourson noir et blanc. Première coïncidence.

Elle est où, Coïncidence ?

Elle est où, Coïncidence ?

Pis, toujours par Fesses du Bouc, suite au partage de photo de la soirée APE de Manthelan, à laquelle Maîcresse participait avec sa topine Delphine, Aurore s'est aperçue que son amie Chrystelle, elle-même copine de Tata Déphouine, elle connaissait aussi Carioline. Le monde est petit, bis.

C'est un peu avec une photo de cette soirée que Maîcresse a appris qu'Aurore et Tata Déphouine avaient une amie en commun ! (Photo Delphine)

C'est un peu avec une photo de cette soirée que Maîcresse a appris qu'Aurore et Tata Déphouine avaient une amie en commun ! (Photo Delphine)

Sur ce, Aurore, en vacances cette semaine, propose une balade canine. Comme notre Bipède est en demie vacances (elle ne bosse que pour la Mairie pendant les vacances scolaires), elle se montre intéressée, mais ne sait pas où aura lieu la balade. Camille, via un commentaire Facebouc, lui glisse qu'Aurore, qu'elle connaissait donc aussi, habite dans notre secteur. Carioline a donc pensé qu'elle était peut-être sur Sainte-Maure, alors. Mais non, Aurore, elle est encore plus voisine de nous que ça.

Parce qu'elle habite le village voisin du nôtre, et qu'on le savait même pas. Bon, en y réfléchissant bien, une madame avec des Rottweilers, en automne 2015, lors d'une balade avec les enfants du périscolaire, on en avait croisé une ! Et bingo, c'était déjà Aurore, hi hi hi !

 

Faut dire que même si Baïka n'était pas encore là à l'époque, des rototos, ça court pas trop les rues dans nos coins ! (photo Aurore)

Faut dire que même si Baïka n'était pas encore là à l'époque, des rototos, ça court pas trop les rues dans nos coins ! (photo Aurore)

Bref, Aurore, Carioline et Cindy, elles ont décidé de se faire une balade en commun. Plus vers chez Cindy finalement, car elle avait des impératifs à tenir en fin d'après-midi. Comme ça faisait un bail qu'elle n'avait pas trop trouvé le temps de nous faire une bonne balade, Maîcresse a demandé aux copines si elle pouvait aussi m'emmener malgré mon caractère suscptible. Comme les filles n'emmenaient que des femelles, on a tenté le coup.

Ben vi, même du haut de mes 10 ans, je garde mon caractère de cochon, des fois !

Ben vi, même du haut de mes 10 ans, je garde mon caractère de cochon, des fois !

Maîcresse était un brin tendue quand même, car ça fait un peu plus d'un an qu'on n'avait plus fait de balades de groupes. Ben vi, avant, j'accompagnais Iceland au CCCSN, et on faisait le tour de la base nautique avec les Terre-Neuve avant l'entraînement. En Touraine, on n'en avait pas eu l'occasion. Bon, même si j'ai parfois été un peu gronchon à ces occasions, y'a rarement eu de grosses prises de bec avec les Noirs, donc ça devrait passer avec les gonzesses tricolores et bicolores !

Alors, pour le début de la balade, si Iceland a eu le droit rapidement à être détaché, moi, je suis resté en laisse, longue mais laisse, dans les premiers kilomètres. Avec la muselière, bien entendu. J'ai onke-onké un peu quand les filles me passaient un peu près, mais ne me suis pas montré hyper agressif (faut dire que c'est pas non plus mon style, moi, je suis discret dans mes phases d'agression...).

Ours en liberté ! (Photo Aurore)

Ours en liberté ! (Photo Aurore)

Donc, progressivement, Maîcresse a sorti la longe de plusieurs mètres pour tester mon comportement. Franchement, Carioline a été contente de moi. Si elle balisait un peu sur ses capacités à gérer le flôt de longe, et si elle appréhendait que je rebrousse chemin une fois la longe déroulée, pour aller attaquer un chien en retrait, que nenni. J'ai marché à peu près correctement, sans trop emmêler les copains et les Bipèdes.

Allez, en avant pour la balade ! (Photo Aurore)

Allez, en avant pour la balade ! (Photo Aurore)

Une bonne balade printanière...

J'ai presque sympathisé avec Baïka, la mamie Rottweiler. Sa copine Joy, qui avait eu un peu peur d'Iceland lorsque nous nous étions promenés après une séance d'attelage, ne semblait pas apeurée par ma présence, alors qu'elle a quand même théoriquement plus à craindre de moi que du gros nounours. Moi, je donnais l'impression de la tolérer relativement bien. Donc côté Rototo, pas de grosses tensions en vue a priori.
 

Une bonne balade printanière...
Une photo de .ul ! (Photo Aurore)

Une photo de .ul ! (Photo Aurore)

Même si j'étais pas hyper virulent, il y avait eu un peu d'électricité quand Dora, la Boubou de Cindy était venue vers moi à ma descente de voiture. Je lui étais déjà tombé sur le caillou devant chez elle. Ca c'est fait. Mais la prise de bec, déjà protégée par la muselière, n'avait duré que quelques secondes. Dans les bois, par deux ou trois fois, ça a clashé légèrement entre nous, mais rien de réellement dramatique. Par contre, je n'ai pas montré d'animosité envers Heaven, l'autre pépette Bouvier de Cindy. Ceci dit, mes comparses de balades n'ont pas été traumatisées, puisqu'elles revenaient rôder autour de moi malgré tout.

Ma longe n'a jamais été tendue à bloc, même si parfois Maîcresse la raccourcissait au besoin, mais plus pour ne pas que les pieds s'emmêlent dedans que par grosse agressivité de ma part. A un moment, j'ai eu une petite altercation avec une des chiennes, Iceland s'est précipité pour entrer dans le conflit, Baïka est venue mettre son grain de sel, nos maîtresses nous ont rappelé à l'ordre et la prise de bec s'est terminée rapidement.

Oui, franchement, Carioline, elle est contente de moi. Car à bien y réfléchir, c'est la première balade multi-chiens qu'elle fait avec moi en longe, alors que les autres chiens étaient en liberté. Au CCCSN, moi je n'étais qu'en laisse...

De son côté, le grand Tit Land, il était comme un coq en pâte parmi les 4 femelles. Il allait et venait devant et derrière notre groupe. pour lui aussi, quelque part, c'était une première. On n'a pas eu beaucoup l'occasion de faire des balades de groupes où il pouvait être totalement lâché aussi longtemps. Même par chez nous, au cours de la semaine, comme il n'est pas toujours à l'écoute, il n'est pas lâché tous les jours durant les balades, seulement 2 ou 3 fois par semaine.

Z'arriiiiive, Maîcresse ! (Photo Aurore)

Z'arriiiiive, Maîcresse ! (Photo Aurore)

Mais là, il est toujours resté dans notre sillage, même s'il s'attardait ici et là pour renifler un pipi de fifille, une odeur forestière. Bizarrement, il était attiré comme un aimant par le groupe ! Résultat, il n'était jamais très très très loin et n'a même pas cherché à aller "chasser" en forêt. Et même s'il était entouré de guizesses, il ne les a pas harcelées non plus, il s'est montré très raisonnable, même avec Baïka, qui semblait sentir bon malgré sa stérilisation.

Hum, des fifilles ! (Photo Aurore)

Hum, des fifilles ! (Photo Aurore)

Les gonzesses n'ont donc pas eu à montrer les dents à son encontre, il s'est comporté en toutou bien éduqué envers elles. Et même avec les Bipèdes, il n'a pas cherché à leur sauter dessus pour leur faire la fête comme il le fait souvent. Un bon gros toutou lui aussi !

(Photo Aurore)

(Photo Aurore)

On s'est baladés à travers bois et champs, tranquillement, reniflant de-ci, de-là. Et un petit pipi par ici, et une petite crotte par là. Le bonheur. La balade nous a amené à un petit château blotti dans les bois, avec des bassins.

(Photo Aurore)

(Photo Aurore)

J'me roule, peut-être que ma biiiip de muselière finira par tomber ? (Photo Aurore)

J'me roule, peut-être que ma biiiip de muselière finira par tomber ? (Photo Aurore)

Un effet de style sur un bout de château

Un effet de style sur un bout de château

Cindy espérait les retrouver en eau, mais niet, ils étaient tous vides. Enfin, avec un fond de vase qui a fait notre bonheur, snarf, snarf, snarf ! Mais pour étancher la soif, faudrait repasser !

Devinez qui s'en donne à coeur joie dans la vase ?

Devinez qui s'en donne à coeur joie dans la vase ?

Un gros escargot ? Non, Tit Land !

Un gros escargot ? Non, Tit Land !

Alors, à défaut d'hydrothérapie, on a fait de la rouleau-thérapie dans l'herbe, un vrai délice ! A croire qu'il y avait de bonnes odeurs à tester, même si a priori, pas de crottes de renard en vue. Mais vous les Bipèdes, vous pouvez pas comprendre ! 

Arf, que c'est  bon !

Arf, que c'est bon !

A qui le dis-tu, Bilou !

A qui le dis-tu, Bilou !

Elle est pas belle, la vie ? (Photo Aurore)

Elle est pas belle, la vie ? (Photo Aurore)

(Photo Aurore)

(Photo Aurore)

Non, mais, sérieux, z'êtes sûrs que c'est pas contagieux, votre machin ? (Photo Aurore)

Non, mais, sérieux, z'êtes sûrs que c'est pas contagieux, votre machin ? (Photo Aurore)

Heureusement, juste un petit peu plus loin, les petits bassins cascades recueillaient encore un peu d'eau verdâtre dans laquelle nous avons bien appréciés de patauger. Nous en avons profité tous les 6. Bon, c'est au cours de cette promiscuité que j'ai monté un peu en tension, mais cette fois aussi les Bipèdes ont su mettre fin au léger conflit rapidement. 

Une bonne balade printanière...
Une bonne balade printanière...
Une bonne balade printanière...
Une bonne balade printanière...
Une bonne balade printanière...
Une bonne balade printanière...
Une bonne balade printanière...
Une bonne balade printanière...
Une bonne balade printanière...
(Photo Aurore)

(Photo Aurore)

(Photo Aurore)

(Photo Aurore)

Là, au moins, j'ai patte ! (Photo Aurore)

Là, au moins, j'ai patte ! (Photo Aurore)

De retour vers chez Cindy, Iceland et une des Boubounettes sont allés patauger dans l'eau, histoire de se rafraîchir (pour le rinçage, vous oubliez...). Pis nous avons regagné, qui nos voitures, qui notre jardin, en attendant que les Bipèdes prennent un petit goûter...

Après l'effort, le réconfort !

Après l'effort, le réconfort !

Une bonne balade printanière...

Bref, notre Maîcresse, elle a passé une après-midi super agréable, et elle espère bien reconduire l'expérience quand cela sera possible... Merci encore Aurore et Cindy, et grosses caresses à Baïka, Dora, Heaven et Joy ! 

 

Baïka

Baïka

Joy

Joy

Maîcresse sèche... Dora ou Heaven ?

Maîcresse sèche... Dora ou Heaven ?

Et celle-ci ? Si ça se trouve, c'est la même toutoune, hi hi hi !

Et celle-ci ? Si ça se trouve, c'est la même toutoune, hi hi hi !

Iceland

Iceland

Bilou

Bilou

Bilou, le 11 avril 2017

Mais, elle est où ma queue ? ... Elle ne s'est pas beaucoup enroulée lors de la balade, en fait... :-(

Mais, elle est où ma queue ? ... Elle ne s'est pas beaucoup enroulée lors de la balade, en fait... :-(

Voir les commentaires

Sieur Oural a mal aux dents

par Carioline

publié dans Les Longues-Oreilles

De petites nouvelles vite d'Oural le Longues-Oreilles, qui avait déjà vu le véto il y a quelques mois parce qu'il faisait des boulettes d'herbe, qu'il bavait, qui avait déjà eu droit à une première séance de sérieux râpage de dents à cette occasion, en mon absence du terrain et pour lequel j'avais rappelé le véto la semaine dernière, toujours pour suspicion de maux de dents.
 
Oural l'an dernier en février

Oural l'an dernier en février

Ce matin, c'est la dentiste équin qui est passée car pour la véto, les gros problèmes de dents d'Oural dépassaient sa compétence. C'est confirmé, monsieur a plusieurs dents cassées de longue date et d'autres en ciseaux (quasi normal chez l'âne) plus qu'avancé (beaucoup moins normal).
 
Si elle ne l'a pas trouvé en si mauvais état corporel que ça (euh, moi, franchement, je suis un peu honteuse de le voir si peu épais, même s'il n'a jamais été aussi gras que Tolstoï), en lui ouvrant la bouche, avant même l'arrivée de la véto qui venait pour le sédater, car, aberration, quand t'es dentiste équin, t'as le droit de faire de la chirurgie dentaire au besoin, mais pas de sédater les bestioles toi-même, elle a dit que sa dentition était un cas d'école.
 
 
L'utilisaton du pas d'âne pour ouvrir la bouche in https://u.jimcdn.com

L'utilisaton du pas d'âne pour ouvrir la bouche in https://u.jimcdn.com

Au moins deux dents cassées, avec leur vis-à-vis qui ne s'usaient donc pas normalement, trop grandes au point d'appuyer sur la gencive opposée, avec bon gros abcès à la clé, et ulcération d'un autre côté.
Et de nombreuses autres dents qui, mal usées, avaient fini par pousser en biais au point de dévier vers la langue.
 
Au vu du chantier dans la bouche de mon âne, la madame, elle a dit, "franchement, avec une bouche pareille, je sais même pas comment il a pu continué à manger, il pourrait être dans un état pire qu'il n'est physiquement" et "qu'avec les abcès qu'il se payait, vu comment ça puait littéralement le staphylocoque à plein nez, si ç'avait été un cheval, il ne serait plus de ce monde, les ânes sont beaucoup plus endurants à la douleur, y'a pas".
 
Comme tu le disais Camille, elle a été très douce avec Oural, n'hésitant pas à desserrer le pas d'âne régulièrement pour ne pas que ce soit trop inconfortable pour lui, même quand il était "drogué". car vu le boulot, il avait besoin d'être tranquilisé, mais la véto et elle ont convenu que la sédation ne faisait pas tout, Oural est resté débonnaire de bout en bout (Tolstoï, resté dans la pâture, beaucoup moins, hi hi hi ! L'a pas aimé que son pote parte sans lui... à quelques dizaines de mètres).
 
 
 
Un exemple de dentition en ciseaux, by http://aurore-dentiste-equin67.e-monsite.com

Un exemple de dentition en ciseaux, by http://aurore-dentiste-equin67.e-monsite.com

Un exemple de diastème que présentait également Oural by François Dall'Osteria,

Un exemple de diastème que présentait également Oural by François Dall'Osteria,

Je n'ai pas vu les outils avec lesquels a bossé la première véto qui était passée il y a quelques mois, mais la dentiste est super bien équipée... Un mini karscher à réservoir d'eau pour pulser les saloperies coincées dans la bouche, une lime à ongles, euh, à dents, version XXL, tout en étant petite pour ne pas blesser outre mesure.
 
Ca lui a pris une bonne heure pour venir à bout par étapes des différentes difficultés. D'abord éliminer les bouts coupants pour travailler plus facilement. Puis araser les dents qui avaient trop pousser en l'absence de leurs voisines d'en face, histoire qu'elles n'aillent plus alimenter les abcès en vis-à-vis. Encore un petit coup pour réduire les dents pentues. Puis elle s'est attaquée aux abcès.
 
C'est vrai que suite à la remarque de Françoise il y a quelques jours, j'étais un peu inquiète qu'elle ne me suggère pas de travailler sur plusieurs sessions pour rétablir un tant soit peu l'équilibre scabreux de la bouche d'Oural, non pour lui offrir une dentition neuve, mais pour faire en sorte qu'il ne se blesse plus ainsi et puisse manger un peu plus efficacement. Non, elle a dit qu'il fallait y aller progressivement, mais n'a évoqué de futurs rendez-vous que l'an prochain, sauf si nouveaux salivements ou mauvaises odeurs. Par contre, elle a fait référence à de nombreuses reprises des particularités des ânes, donc même si elle n'allait procéder qu'à une seule séance, j'ai été rassurée.
 
Un exemple de matériel portatif incluant pompe et hydrojet pour le nettoyage de la bouche

Un exemple de matériel portatif incluant pompe et hydrojet pour le nettoyage de la bouche

C'est cette sorte de fraise que la dentiste a utilisé

C'est cette sorte de fraise que la dentiste a utilisé

Une fois le n'exercice finit, pendant qu'elle rangeait son matériel, elle m'a demandé de nouveau ce que mangeait Oural, je lui ai donc dit qu'ils étaient à l'herbe "toute l'année" (sous entendu pas enfermés en box), avec du foin "à volonté" à la mauvaise saison, plutôt du genre fibreux quand même, et qu'en hiver, je leur donnais des céréales, mais que germées. "Vous utilisez de l'orge germée ?" Ben vi (j'avoue, j'ai pas osé dire que cette année, n'ayant pas de source sûre d'orge en quantité, j'économise en la "coupant" avec blé et maïs, surtout histoire de remplumer les moutons, à la base, même si le blé n'est pas super top, je sais, mais est uilisé pour les moutons à l'engraissement, semble-t-il).

"Mais vous connaissez ça depuis combien de temps". Rheu, depuis que je connais Catherine Z', ma p'tite dame, que j'ai failli lui dire... "Depuis 2002-2003", mais avec Tolstoï, j'en n'usais pas trop car il m'a fait un peu de fourbure même avec les petites quantités que je lui avais donné un hiver en Bourgogne. C'est surtout Nanou pendant les quelques années où il a été à ma charge, qui y avait eu droit, puis Oural cette année, vu qu'il avait fondu ces derniers mois. "Une amie branchée cheval au naturel m'avait incitée à acheter le livre Hippothèses Se nourrir, être nourri" ..."d'Eric Ancelet... Je comprends, alors, c'est l'orge germée qui a du aider votre âne alors, car ça renforce les défenses immunitaires et ça draine les toxines, c'est très bien ce que vous avez fait"


 

Au bout de 2-3 jours de germination contrôlée, l'orge est plus nutritive

Au bout de 2-3 jours de germination contrôlée, l'orge est plus nutritive

Pendant qu'on en vient à causer défenses immunitaires, ma p'tite dame, vu que malgré votre réticence annoncée aux antibios, il n'y coupera pas au vu de l'infection qu'il a, j'va vous poser une tite question... qui va faire sourire celles et ceux qui me connaissent un pneu... "J'ai du chlorure de magnésium à la maison, est-ce que je peux lui en donner pour aider à remonter la pente ?" "Ah mais vous connaissez aussi le chlorure de magnésium ?" a dit la madame de nouveau surprise, "Oui, c'est une excellente idée, il faudra tout de même attendre la fin des 8 jours d'antibiotiques, car ça risque de lui fatiguer trop les reins les deux en même temps. Ca fait plaisir d'entendre ça"... et réciproquement, j'allais dire !

 

Et un sac de 25 kg de chlorure de magnésium (privilégier la version alimentaire)

Et un sac de 25 kg de chlorure de magnésium (privilégier la version alimentaire)

La gentille dentiste est ensuite repartie vers de nouvelles aventures. La douloureuse l'a été moins que je ne le pensais (bon, j'ai pas encore la facture du petit seau d'antibios et des sachets d'anti-inflammatoires qu'a prescrit la véto) pour cette quasi demi-journée d'intervention, avec un déplacement de l'autre côté du département. J'm'en serais bien passée quand même, hein, mais j'ai réellement été séduite par la façon de travailler de cette dame... donc, amis tourangeaux, à part Camille qui la connaît déjà, d'abord, si vous avez des équidés qui ont bobo aux dents, n'hésitez pas à me demander, j'ai une super adresse à vous conseiller. Et éventuellement aux Bourguignons, car la dame, elle a un collègue à elle qui bosse dans son style de votre côté !

Carioline le 03/03/17

Voir les commentaires

Attelage, quand tu nous tiens...

par Carioline

publié dans Iceland l'Imprévu

Cette fin d'après-midi, comme il fallait ranger les obstacles, et que j'étais passablement excité, après m'avoir détendu un peu, Maîcresse m'a mis dans la voiture.

Habituellement, j'y rejoins Bilou, mais aujourd'hui, il était resté à la maison avec le Pôpa-Moman de Carioline. Et elle me retire mon harnais d'attelage, ais me laisse l'Animalin. Là, pressée d'aller aider au démontage, elle m'a laissé habillé.

Puis, me laissant japper dans la voiture, elle est allée démonter les obstacles avec les copains. Ensuite, là où elle pensait repartir dans la foulée, elle s'est laissée convaincre de rester grignoter un peu avec les autres "pas longtemps"

 

Au bout d'une demi-heure, elle est repartie et arrivée à la voiture, dans le noir, elle a cru comprendre que j'étais passé par dessus la barrière de sécurité et que j'avais rejoins le siège avant.

 

Impression confortée en ouvrant la voiture... Le hic, c'est qu'en plus de me trouver haletant (le stress de me retrouver tout seul dans la voiture depuis un bout de temps ? ), Elle m'a retrouvé le harnais de cuir dans la barrière. J'aurais pu finir soit empalé sur le montant de la barrière, soit étranglé... Bon, heureusement, rien de si grave ! Au bout de quelques minutes, Maîcresse est parvenue a me dé-saucissonné, une tite balade, et zou, retour à la maison, en faisant redescendre le stress...

Voir les commentaires

Iceland et ses épillets...

par Carioline

publié dans Iceland l'Imprévu

J'sais pas chez vous, mais en Touraine, on en a plein les chemins, des épillets, vous savez, ces graines de graminées, effilées, qui migrent doucement mais sûrement à travers poils ou textile, jusqu'à la peau, puis qui pénètrent dans les chairs si on n'y prend pas garde...

C'est ça, un épillet !

C'est ça, un épillet !

Maîcresse, elle a eu à en gérer plusieurs, de n'épillets, sur Chaussettes, Elypse, Virgule et Aïoli. La plupart ne faisait rien que se mettre dans le pelage en vrac de mes prédécesseurs, rarement tirés à quatre épingle, elle l'avoue.

Peut-être que 3 ou 4 fois dans la vie de Chaussettes (près de 14 ans tout de même)  et Virgule (plus courte, 9 ans), 1 ou 2 fois chez Elypse et Aïoli, au poil plus typé Bouvier bernois, elle a du extirper des épillets qui commençaient à s'enfoncer dans les chairs, sans avoir besoin de pinces à épillets du véto. Peut-être qu'une fois, sur Virgule, elle a du faire appel tout de même au véto pour aller chercher une de ces graines un peu plus loin dans la chair, pour Virgule.

Mais moi, cette année, je les accumule, les attaques d'épillets. Bon, là encore, elle m'en retire pas mal qui ne sont qu'accrochés dans mes poils. Mais depuis le début des beaux jours, qui ont tardé à arriver en plus, et même plus précocément avant la saison des épillets, Carioline a déjà eu à me retirer 5-6 épillets déjà fichés dans mon derme, allez, enfoncés à 1 ou 2 mm de profondeur.

Elle peste un peu, car même si je suis loin d'être brossé régulièrement, des 5 Terre-Neuve qui ont partagé sa vie depuis 1995, c'est quand même moi qui voit la brosse le plus souvent... "sérieusement" une fois par mois, là où les poteaux, z'étaient brossés 4 fois par an... Chez les Pacotilles, en été, Maîcresse retrouvait souvent les épillets coincés dans les tits noeuds des poils de pieds. Moi, des noeuds aux orteils, j'en n'ai pas trop, mais des épillets, si...

Pas glop, les copines graminées, il dit le Tournesol !

Pas glop, les copines graminées, il dit le Tournesol !

Fin mai, je me retrouvais avec un bel abcès au peton. Bon an, mal an, Maîcresse était parvenue à le faire mûrir, et à en extirper une ridicule barbule d'épillet, mais n'avait trouvé rien d'autre. Elle a bien désinfecté pendant plusieurs jours, et l'abcès semblait se résorber tranquillement., même s'il semblait à ma Bipède qu'il y avait encore quelque chose dans mon pied. Mais jamais je n'ai boité.

Quelques jours plus tard, à l'occasion d'une visite véto, elle a demandé à l'homme de l'art de regarder des fois que. En farfouillant avec sa pince ès-spécial, il n'a rien trouvé dans le conduit qui s'était formé. Soit.

 

Mais j'ai eu de nouveau un épisode où l'abcès s'est reformé. Passage chez une deuxième véto, un peu apeurée par ma taille et ma joie de vivre. Mais elle non plus n'a rien trouvé. Mystère et boule de gommes...

Aussi, alors que je me faisais anesthésié pour mes radios des hanches des coudes, toujours un peu inquiète, Maîcresse a voulu profiter de l'anesthésie pour une auscultation plus approfondie, des fois que toujours. Mais là encore, cet autre vétérinaire n'a rien trouvé.

Mais par la suite, l'abcès s'est résorbé.

Un exemple d'abcès qui m'a enquiquiné en ce début d'été...

Un exemple d'abcès qui m'a enquiquiné en ce début d'été...

Etait-ce de nouveau cet épillet fantôme qui se manifestait, ou un autre ? Toujours est-il que mi juillet, j'avais de nouveau un doigt de pied enflé. Et un deuxième en prime à côté. c'est à l'occasion du stage chien visiteur, où je devais trottiné, que les Bipèdes se sont aperçus que je boitillais. 

A y regarder de plus près, j'avais un rikiki épillet piqué entre deux orteils, qui me faisait boiter. Mais mon gros abcès initial, que dalle... Une fois le tit machin retiré, j'allais un peu mieux. Le soir, sur le deuxième nouvel abcès, Maîcresse a su faire sortir un bel épillet...

Par la suite, l'abcès initial qui allait et venait, sans que les vétos n'y trouve d'épillet, n'est plus ré-apparu. Ouf !

Une tite rougeur entre deux doigts, à peine enflés...

Une tite rougeur entre deux doigts, à peine enflés...

Un mini épillet retiré, à peine piqué dans la peau

Un mini épillet retiré, à peine piqué dans la peau

Et un léger suintement entre les n'orteils

Et un léger suintement entre les n'orteils

Ca c'est ce qui est ressorti d'un autre abcès que j'avais sur un autre pied...

Ca c'est ce qui est ressorti d'un autre abcès que j'avais sur un autre pied...

Tranquille désormais ? Que nenni. Fin juillet, Maîcresse en m'enfilant mon harnais de promenade, qu'elle nous retire désormais à chaque fin de promenade depuis qu'au printemps, elle a trouvé un épillet qui s'incrustait sous le ventre de Bilou, au niveau de la sangle de son harnais, sent comme une croûte au niveau de mon "aisselle".

Elle met d'abord ça sur l'irritation potentielle dûe à la sangle, avec la chaleur, sait-on jamais, au niveau d'une tétine invaginée. La tétine invaginée, ça ne l'effraie pas, elle en a vu sur ses toutous précédents. Mais elle retire la croûte, c'est un peu purulent, mais sans plus. Elle désinfecte, et surveille les jours suivants.

Elle s'aperçoit alors que ça enfle quand même un peu en amont de la tétine irritée. Un soir, en promenade entre chien et loup, alors que je me gratte au niveau de mon bobo, elle se penche et croit apercevoir les barbules d'un épillet. Mais de retour à la maison, à la lueur de l'ampoule, elle ne trouvera que des poils aglutinés par le pus. Bizarre, ça ressemblait quand même à des barbules. Et vue la disposition de la tétine, pas vraiment possible d'aller inspecter avec une vulgaire pince à épiler celle-ci, rien ne vient.

Le lendemain, elle ré-essaie avec un peu d'eau oxygénée, mais rien ne sort comme corps étranger. Le soir, il y a de nouveau un amas de liquide, qu'elle essaie de faire ressortir. Et là, avec l'eau oxygénée en prime, un minuscule épillet sort enfin. Mais ça ne désenfle pas pour autant...

On devine ma tétine invaginée un peu enflée et irritée.

On devine ma tétine invaginée un peu enflée et irritée.

CA suinte un peu mais sans plus quand même

CA suinte un peu mais sans plus quand même

Même en "ouvrant" la tétine, on voit pas grand chose là dedans !

Même en "ouvrant" la tétine, on voit pas grand chose là dedans !

Nouveau passage chez le véto, qui ne trouve rien à la pince à épillet, me mets sous cortisone et antibios, et me redonne rendez-vous dans 5 jours, histoire de voir si le conduit détecté par Maîcresse est toujours "habité" et de localiser un peu plus précisément l'éventuel épillet...

On se rend donc de nouveau chez lui une fois que j'ai un peu désenflé, il me fait une échographie au niveau de la tétine et détecte un cône d'ombre représentatif d'un corps étranger. J'ai donc gagné un ticket pour une opération...

Hier matin, Maîcresse m'a donc déposé chez le vétérinaire pour qu'il m'anesthésie. Il m'a fait une mamectomie, et en farfouillant dans mes boyaux de tétine, a mis la main sur l'épillet, que Maîcresse n'a pas osé demander prendre en photo. Ca m'a valu un découpage du bidon sur 5 mm de large et bien 7-10cm de long...

 

mais au final, ça donne une cicatrice comme ça... et plus de tétine, invaginée ou pôs !

mais au final, ça donne une cicatrice comme ça... et plus de tétine, invaginée ou pôs !

C'était la première fois que le véto faisait une mamectomie sur un mâle et trouvait un épillet dans une mamelle... Maîcresse se serait bien passée de cette première ! m'enfin, moi, j'm'en fous, j'ai récupéré rapidement de mon AG, à 11h30 Maîcresse a pu venir me récupérer, à 12h, alors qu'elle me mettait à l'attache pour pas que je cours partout dans le jardin de Tata Déphouine, je jappais parce que j'aimais pas ça, et une fois détaché, je suis allé gambader un peu avec ma copine Ixelle, avant tout de même, pousser un roupillon non loin d'Anouk...

M'enfin, les z'épillets, vous pouvez nous laisser tranquilles maintenant, on en a un peu marre de vous !

 

Pff, on peut même pas faire convalescence tranquille, sont agaçants ces paparazzis !

Pff, on peut même pas faire convalescence tranquille, sont agaçants ces paparazzis !

Iceland le 12 août 2016

Voir les commentaires

Un samedi avec TN69...

par Carioline

publié dans Iceland l'Imprévu

Ce matin, ça a déjà été grasse mat' pour nos Bipèdes, bien fatigués de leur semaine de boulot respective... Pis il a fallu charger le beau fourgon de Tonton Fred pour le week-end à l'étang. Aussi c'est un peu à la bourre qu'ils sont partis pour Reventin...

Une fois sur place, Fred s'est lancé dans les préparatifs et Maîcresse a rejoint les membres pour faire la séance de socialisation. Faut dire ce qu'il est, j'étais pas du tout la tête au travail, j'avais plutôt envie de renifler les copains et les copines...

On passe donc d'abord les uns devant les autres, d'abord sans arrêter, puis avec un arrêt devant quelques chiens, progressivement sans laisse... Moi j'ai quand même trouver le moyen de descendre dans un fossé à sec... et ai même fait mine de me diriger vers l'étang, au point où Maîcresse a annoncé : "S'il va dans l'eau, je l'y laisse y aller, pour une fois qu'il y va de lui-même, je vais sûrement pas l'engueuler...".

Puis un slalom et un rappel. Moi, j'étais avant le virage, donc j'ai rapidement perdu Maîcresse de vue. Et si elle a du d'abord me reprendre pour ne pas que je la suive d'office, quand elle m'a enfin appelé avec force motivation, je suis venu à elle en trottinant, directement. Mais j'ai pas vraiment pensé à faire le tour avant de m'arrêter... M'enfin, j'a pas été dans l'eau, moi, na !

Slalom

Chien assis, maître fait le tour du cercle, j'ai pas bougé.

Reculer contre le tronc d'arbre

minute d'absence, maîtres cachés en contrebas, 3 chiens en même temps, même pas cherché à jouer avec les copains, ni à rejoindre Maîcresse.

Rappel croisé.

Marguerite avec toutes les femelles au centre, et les mâles entre elles. puis rappel progressif des chiens sans que les copains restés couchés ne bougent.

Pis on a fait un exercice que j'avais jamais fait : changer de côté de marche sans que notre binôme s'arrête. Les TN69 alternaient donc les ordres "Au pied/Côté", pour moi, à gauche c'est "Place", et à droite, c'est "Au pied"

Ensuite Daniel a apporté le bateau pour le mettre à l'eau à sa façon. Maîcresse lui a demandé s'il était venu de Villefontaine ainsi, poussant la remorque du bateau avec son 4x4 plutôt qu'en la tirant, hi hi hi !

Maîcresse est allée s'habiller en tenue de combat. Elle n'a pas mis sa grosse combi, mais pas non plus le shorty (et pour cause, elle avait totalement zappé qu'elle en avait acheté un l'an dernier, et en plus, elle ne l'avait pas pris avec, forcément), juste sa sous-combinaison. Faisait chaud, l'eau n'était pas vraiment froide, mais ça surprend toujours quand on rentre dedans...

Elle a voulu commencer par une petite nage en couple avec moi, histoire de me dégourdir un peu les pattes. Je ne suis toujours pas décidé à aller de moi-même à l'eau, mais au moins, je me laisse quand même plus facilement convaincre de nager. Et je bats de moins en moins souvent des pattes hors de l'eau. Par contre, je veille toujours à bien laisser ma gueule hors de portée des gouttes, hi hi hi !

Pour la mise à l'eau, on est passé par la petite plage, plus facilement réservée aux chiots. Et donc, on s'est retrouvé derrière le tit copain Maori, digne successeur de feu Glock... Ah lui, il n'a pas peur de l'eau, le bébé ! Et son grand copain Lester fait un bon maître nageur ! Les deux soeurs Tipiak (ben vi, Tata Christine, elle a lâchement abandonné ses frangines pour partir en vacances, la gredine !) Edwige et Kathy ont un peu aidé Carioline pour me faire des n'exercices...

Voir les commentaires

Le rendez-vous manqué...

par Carioline

publié dans Iceland l'Imprévu

Maîcresse avait initialement prévu de prendre les petites routes pour rejoindre son copain Fred vendredi. Mais comme elle aurait voulu profiter de sa descente sur Lyon pour revoir Michèle, mon éleveuse.

Rendez-vous était pris sur Bron et donc Carioline espérait arriver en début d'après-midi pour la retrouver. En ne partant qu'à 9h30, passer par l'autoroute s'imposait. Soit.

Mais allez comprendre là où le GPS sur son téléphone annonçait une arrivée vers 14h30-15h, plus on avançait sur la route, plus l'heure d'arrivée reculait, alors qu'il n'y avait ni bouchon, ni ralentissement...

Le rendez-vous manqué...

Peut-être à cause du fait qu' y'avait plus de clim dans la voiture alors Maîcresse s'arrêtait encore plus fréquemment pour me mouiller les serviettes sur lesquelles j'étais sensé me coucher pour me rafraîchir, que même pas je me couchais dessus, vu que je grattait pour me faire un nid avant de me coucher.

 

Passons, ce n'est au final que vers 16h30 que nous sommes arrivés aux portes de Lyon, et que pointaient les premiers bouchons.

 

Comme Michèle avait des impératifs horaires avec ses chiens restés chez elle, elle a dû repartir, non sans donner des conseils à Maîcresse pour rejoindre le village de Fred en évitant le tunnel de Fourvière toujours embouteillé.

 

Bonne idée, mais en passant par l'A6, Carioline est tombée directement sur embouteillage à cause d'un accident quelques centaines de mètres plus loin.

 

Aussi, le GPS ayant trouvé un itinéraire plus dégagé, elle avait pris la première sortie, et suivi les indications à travers ville, sans circulation parasite, un vrai bonheur.

 

Maîcresse pensait ainsi parvenir au "sud" de Lyon, mais ce détours l'a faite arriver directement... à l'entrée du tunnel de Fourvière sans échappatoire possible !

Contre toute attente, si la circulation était chargée, il était quand même possible de rouler à 70km/h, une vitesse tout à fait acceptable, là où c'était bouché par ailleurs sur l'autoroute.
 

Le rendez-vous manqué...

 

 

Au final, nous sommes arrivés dans le village de Fred à 18h. Visiblement le trajet ne m'avait pas totalement fatigué car une fois chez Fred, avec Tonton Ewoud, on a joué à "Tu me grimpes, je te grimpe", mais j'ai rapidement était pris à mon propre jeu. Ewoud n'arrêtait pas de me "harceler" et j'ai fini par essayer de l'esquiver à chaque fois...

 

"Tu vois ce que ça fait quand tu embêtes Bilou et qu'il ne veut pas jouer avec toi, et que tu ne veux pas t'arrêter quand je te le dis ?". J'sais pas trop si j'ai retenu la leçon...

 

Une autre chose est sûre, ces retrouvailles ont permis à Maîcresse de se rendre compte d'une chose : elle me trouvait haut sur pattes aux côtés de certains chiens de l'ATCSA.... Mais à côté d'Ewoud, ben... je fais tout nain, ouin !

Voir les commentaires

On se sent tout de suite plus légers !

par Carioline

publié dans Les Thônes et Marthod de pacotille

Avec les beaux jours qui étaient sensés arriver, cela faisait plusieurs mois que Maîcresse avait commencé à chercher un tondeur pour nous faire notre déshabillage annuel. Faut dire qu'en Bourgogne, elle galérait un peu chaque année pour trouver un tondeur qui daignait accepter venir nous tondre, de 5 à 20 moutons, c'est à la fois peu pour faire venir quelqu'un de loin et trop pour tondre aux ciseaux ordinaires, faute d'avoir une tondeuse à main ou une force de coupe...

Forces de tonte et tondeuse à main, tombées en désuétude avec l'utilisation de la tondeuse électrique.Forces de tonte et tondeuse à main, tombées en désuétude avec l'utilisation de la tondeuse électrique.

Forces de tonte et tondeuse à main, tombées en désuétude avec l'utilisation de la tondeuse électrique.

Courant avril, le carnet d'adresses de l'association des Tondeurs de Moutons ne répertoriant pas de tondeurs en Indre et Loire, Maîcresse avait mis une annonce sur le bon coincoin pour essayer d'en trouver un tout de même, tout en demandant en parallèle à Jacques, la personne qui nous prête une pâture, s'il ne connaissait pas quelqu'un qui pourrait nous tondre ; il allait se renseigner. En attendant, nous allions rester encore quelques semaines avec notre toison sur le dos...

Notre toison laisse un peu à désirer...

Notre toison laisse un peu à désirer...

Début mai, une personne contactait Maîcresse en réponse à son annonce. Un tondeur d'un département voisin qui semblait accepter se déplacer jusque nous, mais sans encore savoir combien cela coûterait à Maîcresse, et qui ne serait disponible que dans la première quinzaine de juin... un peu loin dans le temps, mais à défaut, faudrait s'en contenter...

Heureusement, dans le courant de la semaine, Jacques a pu donner des précisions sur la personne qu'il avait trouvé de son côté. Un jeune tondeur qui débutait était dans notre secteur, et il acceptait dans l'aventure de notre tonte. Rendez-vous était donc donné ce samedi...

Dis Maîcresse, on va la garder encore longtemps, notre laine ?

Dis Maîcresse, on va la garder encore longtemps, notre laine ?

Vendredi soir, il fallait donc que notre Bipède vienne nous enfermer dans la cabane, histoire qu'on fabrique encore un peu plus de suingt pour faciliter la tonte, même si elle pense que du suing, vue l'épaisseur de notre toison, on doit en fabriquer déjà bien plus que nos congénères d'autres races plus intensives... 

 

C'est donc non sans appréhension (c'est rare que nous soyons réellement enfermés, on a toujours eu accès à des pâtures mêmes en hiver) qu'elle a fermé la cabane avec une palette. Ces derniers jours, même si c'était pas le grand cagnard, il faisait quand même un peu chaud, et elle ne voulait pas non plus qu'on crève de chaud dans notre abri. Pour se rassurer, elle nous a installé une bassine d'eau.

Mais au moins ainsi, a défaut de surproduire du suingt, au moins, s'il pleuvait, on serait à l'abri de la pluie, car les tondeurs précédents ne travaillaient pas sur moutons mouillés, au risque de s'électriser avec la tondeuse électrique.

On se sent tout de suite plus légers !

Samedi en milieu d'après-midi, donc, après être passer tondre les moutons de l'ami de Jacques, venu en renfort lui aussi, le jeune tondeur s'est installé directement dans notre prairie. Il a immédiatement reconnu notre race d'origine, a remarqué que nous étions bien lainés (c'est peu dire, là o des moutons "conventionnels" n'ont qu'un à cinq centimètres de laine, nous on en a bien 10 ou 15 cm...), a vu que certaines et certain d'entre nous avions des cornes, tout un programme... Pendant ce temps, Jacques et son ami ont installé le groupe électrogène prêté par ce dernier, et ce fût parti pour une bonne heure de tonte de pelotes de laine sur pattes...

On se sent tout de suite plus légers !

C'est le jeune Léonard, agneau de l'an passé, qui a ouvert le bal. C'est "amusant", autant en temps normal nous sommes dociles, proches de l'Homme, même si on ne connaît pas forcément l'humain qu'on a en face de nous, autant, aux dires de l'ami de Jacques, une fois assis à nous faire tondre, nous etions plus remuants que ses propres brebis, pourtant habituellement plus farouches.

 

M'enfin, un des tondeurs bourguignons avait dit à Maîcresse qu'il appréhendait finalement  de tondre les moutons "apprivoisés" car au final, ils se débattaient toujours un peu plus que des moutons moins habitués à l'Homme. Eux, une fois assis, sont comme "tétanisés" par la manipulation et donc ne bouge plus, ce qui facilite la tâche.

 

Bon, oui, on a tous bougé un peu, sauf peut-être Jarod, le seul trouillard d'entre nous, d'ailleurs, mais on n'a pas non plus été des monstres de désobéissance, hein ! Mais c'est sûr qu'on a du compliquer un peu la tâche du tondeur si les autres moutons ne bougent pas du tout, du tout !

 

 

Un tit selfie avec Loup et Léonard, ça vous dit ?

Un tit selfie avec Loup et Léonard, ça vous dit ?

Ceci dit, pour un si jeune homme, Maîcresse a trouvé qu'il s'en sortait super bien, et franchement, elle pense que jamais nous n'avons été si bien tondus. Il a procédé patiemment, sans aucune brutalité, ni juron. Il avait prévenu Maîcresse que, vue l'épaisseur de notre laine, il risquerait peut-être de nous blesser ponctuellement, le poids de la laine tirant sur la toison,mais au final, elle a vu moins de coupures qu'elle n'avait vu par le passé avec d'autres tondeurs... Et hormis ceux d'entre nous qui étaient cornus, et parce qu'elle avait lourdement pour ne pas qu'il perde son temps à faire les finitions entre les cornes, pas l'un d'entre nous n'a eu de touffes rebelles sur le dos ou les pattes.

 

Une tonte NI-CKEL... Ce p'tit jeune, il bosse méticuleusement et franchement, si en Indre-et-Loire vous cherchez un bon tondeur, on pense qu'il faut vous le recommander chaudement... Bon, Maîcresse n'ayant pas traité en direct avec lui, elle n'a pas son nom, ni ses coordonnées, mais elle est totalement satisfaite de sa prestation... Reste à espérer que si on est encore dans le secteur l'an prochain, ce jeune homme accepte de nous tondre à nouveau !

 

E-Beeeeh, Frimousse, Fripouille, Iris, Jarod, Jingko, Léonard et Loup,

le 28/05/2016

Voir les commentaires

Qui l'eût cru ?

par Carioline

publié dans Iceland l'Imprévu

Coucou les z'Amis...

C'est de notoriété publique que Maîcresse, elle n'est pas trop branchée exposition, m'enfin, l'an dernier, elle avait un peu regretté de ne pas m'avoir inscrit à l'exposition de Vallères, qui n'est pas trop trop loin de chez nous. Aussi, cette année, elle a essayé de ne pas rater le coche. Bon, elle est toujours contre les coupes aux ciseaux dans le pelage des Terre-Neuve, les aspersions de craie ou que sais-je encore, mais elle voulait tenter le coup.

Il y a quelques semaines, elle s'est donc attelée à m'inscrire en ligne. Bon, elle s'est rapidement aperçue que le juge cette année serait M. POUVESLE, pas vraiment réputé aimer les mismarks, mais bon, elle n'a pas renoncé pour autant, puisque de toute façon, quel que soit le juge, elle partait avec un handicap : elle ne voulait pas qu'on égalise mes n'oreilles et ma houppette, à la rigueur mes petons, mais pas mes fanons, mon ventre et cie... Ajoutez à cela mes chaussettes trop hautes pour faire de moi un vrai Terre-neuve noir, mais pas assez pour être un Terre-Neuve blanc et noir... Plus son inexpérience et son peu de volonté de se plier à la mise en statique des toutous, ça commence à faire beaucoup...

Qui l'eût cru ?

M'enfin, par la suite, elle s'est attelée à me rendre un peu présentable, en me brossant pour retirer les poils morts et/ou feutrés de ma mue, les quelques nœuds que j'avais aux fesses, le tout sans peignes coupants, juste avec carde, étrille et peigne à longues dents. Bon, rien qu'avec ce petit matériel, elle m'a rendu quasi nu, adieu mon joli pelage plume-plume, j'étais presque devenu un Terre-Neuve à poils courts. Le comble, c'est que devant mon poil disparate, elle, elle avait presque envie de trouver quelqu'un pour jouer du ciseau pour égaliser mon poitrail, mon ventre... mais non, elle s'est dit qu'après, faudrait couper là, et ici, et là encore... Laisse béton ! Mine de rien, par petites séances successives, ça lui a pris un bout de temps à mettre à jour mon brossage.

Sans parler de mon lavage, qu'elle pensait faire initialement au lavoir du village, mais se disant qu'elle ne trouverait pas de tuyau adapté au gros robinet du lavoir, la douche m'étant interdite, elle s'est orientée vers le jardin, à partir de l'eau de pluie des cuves. Mais là où elle aurait voulu brancher un tuyau d'arrosage, comme les cuves n'étaient pas assez hautes, il n'y avait pas assez de pression, et donc pas d'eau dans le tuyau. Exit l'arrosage au tuyau, elle a du mouiller le chien imperméable que je suis à... l'arrosoir ! Un vrai bonheur ! Bon an, mal an, elle a fini par y arriver !

Qui l'eût cru ?

Par la suite, au vu des statistiques, là où l'an dernier ma copine Ixelle avait été seule à concourir dans sa classe, moi, j'allais être confronté à 2 autres copains. Carioline s'était donc déjà faite à l'idée que je terminerais 3ème... estimant que l'ami Juju avait un poil plus d'expérience que nous ès exposition, serait plus toiletté et tout le toutim. Restait à savoir qui était le troisième larron de notre classe, mais ça, nous ne le saurions que le jour J...

Ce dimanche matin, non sans avoir préparé un énorme paquetage pour une petite journée d'exposition, nous voici donc partis pour Vallères, près d'Azay-le-Rideau. On s'est quelque peu perdu après Azay, mais heureusement, on est arrivés sur place un peu avant l'ouverture officielle des jugements. Maîcresse a récupéré son catalogue, puis mon numéro. Ayant repéré le terrain, sans avoir trouvé trace de Camille et Juushi, Maîcresse et moi sommes allés chercher notre tente, car le temps était à la pluie, et que cela ne semblait pas s'améliorer...

Bon, avec cette variable à prendre en compte, c'était que face au mauvais temps annoncé, comme c'était en extérieur, la pluie pouvait aplatir les choucroutes des concurrents sur-pomponnés toutes races confondues... même si nombre de concurrents avaient prévus tentes, auvents, imperméables, poussettes pour chiens... De son côté, ma Bipède, loin d'être la reine du défilé de mode, avait opté pour des vêtements simples, confortables, chauds, et un imperméable haut et bas, des vêtements de rechange en cas d'inondation, et comme le simple aller vers le secrétariat et le stand du juge avait suffit pour lui mouiller ses grolles, elle avait aussi opté pour chausser ses bottes... Rien de bien sexy, mais au moins, elle serait au sec, na !

Qui l'eût cru ?

S'il n'y avait pas 15 000 chiens d'inscrits pour la journée, M. POUVESLE avait plusieurs races à juger. Des Bergers de Beauce (15), sa race le Berger hollandais (3), des Chiens-Loups de Saarloos (4), des Schapendoes (3), et pour finir, des Terre-neuve (5) et des Landseer (2). Au final, nous les Terre-Neuve, on n'est passé que midi bien sonné... Le temps pour Maîcresse pour apercevoir Claire et Dominique, accompagnés non de Terre-Neuve, mais de leur "nouvelle" recrue, une petite Sharpeï. Et découvrir le 3ème larron de ma classe, un superbe marron hyper bien toiletté. Ses hypothèses se précisaient, elle voyait bien ce toutou-là premier, Juju deuxième, et moi troisième... Y'avait plus qu'à attendre...

C'est quand que c'est notre tour ?

C'est quand que c'est notre tour ?

Bon, c'est à nous d'entrer en scène. Manque de bol, avec mon numéro, j'étais le premier de notre trio, c'était à moi d'ouvrir la marche. Avec ma grande expérience des expos, ç'allait être folklo ! Un petit tour de piste au trot, comme d'habitude, moi, je trottine joyeusement, je suis gai, tout me plaît... Maîcresse ne sait pas si le rythme, l'amplitude, la dégaine de ma foulée convenait au juge, mais moi, j'étais content ! Après, les choses se sont corsées, les deux autres concurrents ont mis leur chien au garde à vous. Mais comme Maîcresse a du mal à se plier à cet exercice, plutôt que de contrarier mes positions naturelles, elle a préféré me laisser gérer ma position debout, veillant simplement à ce que je me présente de profil au juge, au moins dans un premier temps.

Vient le moment de la présentation individuelle... D'office, M. POUVESLE attaque sur la question qui fâche, mes marquages, qu'il qualifie de panachures blanches envahissantes. Maîcresse sourit, en voilà un au moins qui est d'accord avec elle. Sur mon pedigree, c'est écrit "panachures blanches très limitées", expression qu'elle-même donnerait aux Terre-Neuve noirs qui ont juste les petons et la petite étoile blancs. "Envahissantes" lui semble bien plus appropriées, et donc, elle n'en prend nullement ombrage. D'autant que pour elle, mes panachures, elles auraient encore pu être encore un peu plus envahissantes, au point de me former un collier blanc, comme son Chaussettes, qu'elle aurait été encore plus aux anges.

Le Juge lui dit donc que c'est un peu gênant en expo "Je m'en fiche, moi c'est comme ça que je les aime, les Terre-Neuve", qu'elle lui a répondu Carioline, mais que les toutous avec de tels marquages pouvaient faire de très bons chiens d'élevage... Il inspecte donc mes panachures blanches envahissantes, et en déduit qu'elles sont compatibles à la suite du concours... J'ai une grosse tête, une bonne ossature, de beaux aplombs, une bonne ligne de dos, et tout, et tout, et donc malgré mon manque de toilettage et le look décontracté de ma Bipède, je semble convenir au juge.

Voilà, c'est comme ça qu'elle nous aime, Maîcresse (Chaussettes, Aïoli, Elypse et Virgule, les premiers Pacotilles)

Voilà, c'est comme ça qu'elle nous aime, Maîcresse (Chaussettes, Aïoli, Elypse et Virgule, les premiers Pacotilles)

Ensuite passeront Jack sparrow le marron et Juushi le noir. Un dernier tour de piste et monsieur le juge donne les résultats de son jugement. Sans surprise, le joli marron termine premier. Mais à son grand étonnement, le juge demande un nouveau tour de piste entre Juju et moi. Il nous fait courir plus longuement. Je suis toujours aussi guilleret. Et le verdict tombe. J'ai le fouet un peu trop gai, mais Juushi l'avait un peu trop bas. Sa ligne de ventre ne semblait pas convenir au juge, et il avait les yeux un peu trop tombants aujourd'hui, donc à la grande surprise de Maîcresse, M. POUVESLE a opté pour me mettre deuxième... J'espère que le copain n'en prendra pas ombrage, de toute façon, je ne viendrais pas souvent marcher sur ses plates-bandes.

Et le gagnant est...

Et le gagnant est...

Me voilà donc affublé d'un Excellent et du RCACS, là où Maîcresse me voyait plutôt 3ème, qui l'eût cru ! ! !

Un carton comme ça, j'en n'aurais pas un tous les jours !

Un carton comme ça, j'en n'aurais pas un tous les jours !

Des commentaires somme toutes réalistes.

Des commentaires somme toutes réalistes.

C'est ma coupe à moi...

C'est ma coupe à moi...

Tiens, y'avais une gourmandise dedans...

Tiens, y'avais une gourmandise dedans...

Je partage ma coupe avec mon copain Bilou, resté à la maison à nous attendre

Je partage ma coupe avec mon copain Bilou, resté à la maison à nous attendre

Gasp, ma coupe choît !

Gasp, ma coupe choît !

Iceland le 22/05/2016

Voir les commentaires

Un p'tit coup d'flippe !

par Carioline

publié dans Iceland l'Imprévu

Hier, en fin de matinée, Maîcresse est allée me balader avec ses voisins. On m'a attelé un peu à la charrette, les filles ont joué avec des têtes de bardane, puis, plus tard, Maîcresse m'a lâché un peu.

J'ai fureté de-ci, de-là, mais revenais bien vers Carioline quand elle m'appelait, brave toutou que je suis. Bon, j'vous dis pas le kilo de graines et de têtes de ce que ma Bipède pensait de loin être de la bardane que je lui ai ramené... mais bon, elle me retirera ça quand on sera de retour à la maison, sinon ça servira à rien...


La balade se termine, Carioline commence à retirer ce qui est finalement de petites "têtes" de datura, mais il y en a tellement qu'elle remets le reste à plus tard et commence à se faire à manger.


Dans l'après-midi, elle continuera ponctuellement à retirer ces crucs qui s'emmêlent dans mes poils, car sur la longueur, ça m'agace qu'elle me tripote les poils. Et moi, je veux me débrouiller tout seul. Elle me voit donc ponctuellement tirer sur les têtes de datura emmêlées dans le pelage, sans que ça lui fasse plus tilt que ça...


Ce n'est que vers 22h que ses neurones se connectent... "Dis donc, la cruche, tu sais pertinemment que le datura c'est toxique, voire mortel chez les herbivores qui en ingèrent dans leur foin ou sur leur pâture...

Et depuis la fin de la matinée, tu laisses ton chien prendre en gueule cette saloperie sans penser que cela puisse lui nuire ? C'est sûr qu'il recrache consciencieusement les boules de poils, m'enfin, si ça se trouve, rien que le contact avec la langue, le fait de "percer" la tête, ça pourrait le rendre malade"...


Voilà-t-y pas qu'elle psychote Maîcresse... Et forcément, là où les 2 autres roupillent tranquillement, moi, je suis haletant (bon, on va pas dire que c'est exceptionnel chez moi, j'halète souvent à l'intérieur, mais habituellement c'est surtout quand Maîcresse s'absente). Son ami Gogol lui apprend, à Maîcresse, que l'intoxication au datura peut notamment augmenter le rythme cardiaque...


Bon, elle recherche rapido le numéro du centre anti-poison vétérinaire, ça tombe bien, ils ont des permanences 24h/24, pourront peut-être l'aiguiller, la Bipède... Ca sonne. La dame au téléphone lui demande si j'ai ingéré ces "fruits" de datura. Maîcresse pense que non, a priori, je recrachais ce que je parvenais à arrâcher, mais comme elle avait peur que rien que le contact buccal puisse m'intoxiquer, elle préférait se renseigner, même à cette heure un peu tardive.

Comme je ne suis pas abattu, ni hyper excité, que je ne bave pas, ni ne vomit, ni ne vais en diarrhée, que mes pupilles sont normales, que je ne convulse pas (euh, là, Maîcresse, c'est pas le centre anti-poisons de Lyon qu'elle aurait appelé, ç'aurait été le véto de garde le plus proche !), que je n'avais pas de fièvre, la dame au téléphone a conseillé à Carioline de me surveiller cette nuit, ce qu'elle aurait bien entendu fait même si elle n'avait pas eu la dame.

J'ai donc eu droit à aller faire dodo dans sa chambre, hi hi hi, j'ai pu faire bisquer Bilou qui aurait bien aimé être à ma place. Aïoli, dormir loin de sa Bipède, ça la dérange pas. Mais Bilou et moi, dès qu'on peut, on force la porte, et zou, on va dormir sur le palier, devant la chambre de Maîcresse, à défaut de pouvoir y rentrer, dans la chambre...

Au final, j'ai passé une nuit tranquille, à 5h30 comme souvent (faut dire que pendant la semaine, Carioline se lève à cette heure-là, au plus tard), j'ai demandé à descendre, finalement... Dans la fin de soirée, Maîcresse avait tenté de retirer toutes les boules qui pouvaient être à portée de ma gueule, mais encore aujourd'hui, elle en a retrouvé ici et là dans mon pelage... Bizarrement, pour notre balade matinale, on n'est pas du tout retournés où on était allés hier hi hi hi ! Etrange, non ?

Allez, à pluche,

Iceland, le 8/11/2015

Voir les commentaires

Ze very famous exposition d’Ixelle…

par Carioline

publié dans Iceland l'Imprévu

On peut pas dire que Maîcresse aura pu se reposer de son séjour à Eguzon, car ce dimanche, il lui faut se lever de bonne heure pour accompagner Ixelle et ses Bipèdes à l’exposition de Vallères, près de Tours. Faut dire que ça fait des mois que Carioline elle serine sa topine Delphine de faire confirmer Ixelle, parce que sinon, elle voit pas trop l’intérêt d’acheter un chien pure race pour ne pas le passer en confirmation…

Debout là-d'dans !

Debout là-d'dans !

M’enfin, Tata Déphouine, elle est un peu comme Carioline, voire pire, les expos, c’est pas du tout du tout son cruc. Éventuellement, elle aurait accepté de faire confirmer sa chienne en confirmation seule, ou « à domicile » chez un juge, sauf que le plus proche est dans l’Indre, et que s’il y avait bien une séance de confirmation à Tours, c’était le samedi, et comme initialement, c’était Maîcresse qui était supposée aller sur le ring pour présenter Ixelle, et qu’elle était à Éguzon, c’était pôs possible… Alors Carioline avait proposé à Delphine d’inscrire sa chienne le dimanche, même si elle n’aimait pas ça, Tata. Et peut-être, elle m’inscrirait à l‘expo aussi, qu’elle avait dit, Maîcresse.

Prêts pour l'expo ?

Prêts pour l'expo ?

À l’époque, Carioline avait demandé dans quelle classe je devais m’inscrire, mais comme je venais de passer mes 2 ans, il n’y avait plus de questions à se poser, ce serait la classe ouverte. Classe ouverte, en spéciale de race Terre-Neuve, pour un grand mâlou pas encore totalement éclaté, pas habitué au ring, pas toiletté à 4 épingles, je risquais de me rétamer et Maîcresse avait préféré ne pas m’inscrire à l ‘expo, mais par contre, le passage du CSAU se faisait aussi le dimanche, et là, j’avais un peu de chance d’obtenir le bout de papier (si je ne me sauvais pas à l’autre bout du ring comme certaines fois lors des rappels !). 


Carioline m’avait donc inscrit au CSAU. Bon, manque de bol, le CSAU avait été annulé et l’organisatrice avait prévenu Maîcresse que cela ne se ferait pas. Tant pire. L’expo étant accessible aux chiens « visiteurs », l’entrée gratuite, je ferais tout de même parti du voyage. Avec Bilou, pour ne pas avoir à le laisser sans surveillance même muselé avec poules, lapins, les frangines d’Aïoli dans les parages. Et Aïo resterait avec ses frangines en liberté dans le jardin.
 

Un aperçu de ce que j'aurais du faire au CSAU (sources D. Aebischer)

Un aperçu de ce que j'aurais du faire au CSAU (sources D. Aebischer)

Allez, en route pour l’expo. Franck avait prévu d’arriver un peu à l’avance pour nettoyer les éventuelles traces de vomito (la Belette est môlade en voiture), tenter de retirer les derniers nœuds du pelage d’Ixelle, … Mais comme on a déjà perdu un peu de temps à repérer le secrétariat, à localiser le ring, à récupérer le numéro d’Ixelle, on n’a pas eu tant de temps que ça, d’autant plus que comme il n’y avait que 5 chiens inscrits en Terre-Neuve, que le jugement a commencé un poil plus trop que prévu, ben, le temps de brossouiller la blanche et noire, les Bipèdes, ils ne l’ont pas eu !

Tant pis pour la brosse !

Tant pis pour la brosse !

Alors, en attendant que Franck et Ixelle soient "appelés", les Bipèdes regardent les autres Terre-Neuve défiler. ça ne se bouscule pas au portillon. 1 en classe ouverte mâle (mon "copain" Hocus Pocus Hélios que j'avais croisé à la Nationale d'Elevage), 1 en Jeune mâle (Jack Sparrow), 1 en Baby mâle (Julius), 1 en Classe ouverte Femelle (Ixelle, donc) et 1 en Puppy Femelle (Joys). Et deux Landseer pas forcément aimables attendront leur tour : 1 en Classe Ouverte Mâle (Fayrhios) et 1 en Jeune Mâle (Jeelphryd).

Quelques photos des autres concurrents...
Quelques photos des autres concurrents...
Quelques photos des autres concurrents...
Quelques photos des autres concurrents...
Quelques photos des autres concurrents...
Quelques photos des autres concurrents...

Quelques photos des autres concurrents...

Plus que quelques secondes avant que Franck, qui était donc finalement de retour à temps pour présenter tout de même sa chienne lui-même (soulagée, la Maîcresse) ne rentre sur le ring. On peut pas dire qu’il aura eu énormément de temps pour mémoriser tout ce qu’il faut faire pour présenter sa toutoune, le pauvre ! Alors ce sera à la bonne franquette, et heureusement, la juge se montrera indulgente, hi hi hi ! Même pôs il savait faire un triangle, notre expert électronique, mouarf, mouarf, mouarf !


Bon, pas dupe, la juge remarquera les nœuds survivants, tout en précisant qu’elle voyait que la pépette avait quand même reçu bain et coups de brosses en amont de l’exposition. M’enfin, Ixelle la sauterelle, elle, elle saura bien se tenir. Elle n’a pas chercher à saluer la madame, ni à jouer avec le gilet qui « pendouillait », elle ! Elle ne s’est pas non plus montrée paniquée par la foule, n’a pas fait la fofolle fasse aux autres chiens, n’a pas couru après les vaches du pré voisin, n’a pas tiré excessivement en laisse (merki le harnais Animalin ?). Au final, c’et plus le Maîcre qui avait des remarques à prendre que la toutoune, hi hi hi ! M’enfin, voir Franck sur un ring d’expo, ça vallait le coup de venir, franchement, snarf, snarf, snarf !

Psssiiiit, Franck, c'est dans l'autre sens qu'il faut mettre la chienne !

Psssiiiit, Franck, c'est dans l'autre sens qu'il faut mettre la chienne !

La madame regarde les quenottes d'Ixelle

La madame regarde les quenottes d'Ixelle

Y'aurait pas comme un p'tit noeud, là ?

Y'aurait pas comme un p'tit noeud, là ?

Un peu mouchetée, moi ?

Un peu mouchetée, moi ?

Sont beaux, nos copains, non ? Devraient faire plus souvent des expos, je dis !

Sont beaux, nos copains, non ? Devraient faire plus souvent des expos, je dis !

Quoiqu’il en soit, Madame la Juge a confirmé Ixelle et l’a classée 1ère (bon, ça, on s’y attendait d’office, vue qu’elle était toute seule dans sa classe), avec un excellent à la clé (ça, ce n’est jamais joué d‘avance, par contre. Moi, z’avais eu qu’un Très bon lors de la Nationale d’Elevage, et pourtant, z’avais moins de nœuds qu’Ixelle, hi hi hi !). Restait plus qu’à attendre les résultats et la remise de lots… Bon, la Maîcresse, elle a pôs dit à Delphine que généralement, ça se passe en fin d’après-midi, et qu’on est sensé rester jusque 17h. 

Quelques p'tits conseils "cause toujours tu m'intéresses"

Quelques p'tits conseils "cause toujours tu m'intéresses"

T'inquiètes, Ixelle, c'est bientôt fini !

T'inquiètes, Ixelle, c'est bientôt fini !

Pour un peu, elle prendrait naturellement la position en statique, tiens !

Pour un peu, elle prendrait naturellement la position en statique, tiens !

Bon, ça s'éternise, j'vais m'asseoir, moi !

Bon, ça s'éternise, j'vais m'asseoir, moi !

Un peu d'action, même si j'suis pas du bon côté !

Un peu d'action, même si j'suis pas du bon côté !

La Madame, elle voudrait que je trotte, mais je galope, ou inversement !

La Madame, elle voudrait que je trotte, mais je galope, ou inversement !

La Reine-Mère est fière de moi, hi hi hi !

La Reine-Mère est fière de moi, hi hi hi !

C'est officiel, ou presque, je suis confirmée, y'a plus qu'à renvoyer les papiers !
C'est officiel, ou presque, je suis confirmée, y'a plus qu'à renvoyer les papiers !
C'est officiel, ou presque, je suis confirmée, y'a plus qu'à renvoyer les papiers !

C'est officiel, ou presque, je suis confirmée, y'a plus qu'à renvoyer les papiers !

Mon p'tit papier

Mon p'tit papier

Restait aussi à attendre le tit apéro offert par le club de race, vu qu’Annie Pouvesle (Maîcresse, elle se disait bien qu’elle l’avait déjà vue, cette dame-là !) avait invité nos Bipèdes à les rejoindre sur le ring à l’issue des jugements de Melle Passin. Sauf qu’on a attendu, attendu, elle n’est jamais r’venue… et pour cause, elle avait déporté l’apéro sur un autre ring, heureusement qu’ils l’ont vu, les Bipèdes ! M’enfin, quand ils sont arrivés, tous les proprios de Terre-neuve et de Berger Hollandais (ben vi, les Pouvesle, ils élèvent aussi et surtour des BH) s’en allaient ! Pôs grave, les Tourangeaux et la Ch’ti bourguignonne, z’ont bu un tit coup tout de même… et squatté la table de jugement pour manger, c’est pôs bien !

Service à domicile, il est vraiment bien, c'monsieur !

Service à domicile, il est vraiment bien, c'monsieur !

Maîcresse a fait un petit tour sur l’expo, et a croisé quelques jolis Akita américains, un Akita inu un peu moins en poils, de jolis Chiens-Loups « Tchécoslovaques » qui se sont avérés être de Saarloos, hi hi hi, des Irish Wolfhound, quelques Bergers Picards(qu’elle n’a pas pu prendre en photo, snif !)… Elle était en tout cas fière de Bilou, qui n’a pas cherché noise aux chiens environnants, même s’il n’en pensait pas moins, des fois ! Bon, c’est pas pour ça qu’elle l’aurait démuselé, quand elle a plusieurs d’entre nous en laisse, elle préfère pôs, des fois que !


 

D'autres races que Maîcresse apprécie, dont des "cousins" de Bilou le Kitou
D'autres races que Maîcresse apprécie, dont des "cousins" de Bilou le Kitou
D'autres races que Maîcresse apprécie, dont des "cousins" de Bilou le Kitou
D'autres races que Maîcresse apprécie, dont des "cousins" de Bilou le Kitou
D'autres races que Maîcresse apprécie, dont des "cousins" de Bilou le Kitou
D'autres races que Maîcresse apprécie, dont des "cousins" de Bilou le Kitou
D'autres races que Maîcresse apprécie, dont des "cousins" de Bilou le Kitou
D'autres races que Maîcresse apprécie, dont des "cousins" de Bilou le Kitou
D'autres races que Maîcresse apprécie, dont des "cousins" de Bilou le Kitou

D'autres races que Maîcresse apprécie, dont des "cousins" de Bilou le Kitou

Franck et Léa sont ensuite allés se renseigner sur l’heure de la remise des récimpense, et au final, ont pu récupérer le cadeau bonux d’Ixelle, juste un peu après le repas. Après un énième tour des quelques stands commerciaux, notre handicapée du pied commençant à trépigner et à crâmer sous le soleil, la petite bande a opté pour un repli stratégique un peu anticipé, eh eh eh ! 

Pffff, elle est vide, ma nouvelle gamelle, Léa !

Pffff, elle est vide, ma nouvelle gamelle, Léa !

Comment j'me la pète, avec ma coupe, hi hi hi !
Comment j'me la pète, avec ma coupe, hi hi hi !

Comment j'me la pète, avec ma coupe, hi hi hi !

Ci-dessous, les résultats officiels sur le site du CFCTNL http://www.cfctn.org/result.php?lng=fr

CAC SPÉCIAL DE RACE

 

 

VALLERE (TOURS) (FRANCE)

 

17/05/2015

 

Landseer

Mâles
Classe Ouverte Mâle   Mlle PASSIN Beatrice (France)
Place Qualificatif Mentions Pts Chien - (Père X Mère) - Producteur - Propriétaire
1 Exc CAC  BOB  13 FAYRHIOS Du DOMAINE DE VAL KURLANDE - (AYRHOS DU DOMAINE DE VAL KURLANDE X ANOYE DU DOMAINE DE VAL KURLANDE) - Prod: LHUILLERY Chantal - Prop: VILLAGE Richard (F 
LOF 3006/413 - Identif 250268500477530 - né le 26/11/2010

Classe Jeune Mâle   Mlle PASSIN Beatrice (France)
Place Qualificatif Mentions Pts Chien - (Père X Mère) - Producteur - Propriétaire
1 Exc   
Meilleur JEUNE
9 JEELPHRYD Du DOMAINE DE VAL KURLANDE - (FREYDRITCH DU DOMAINE DE VAL KURLANDE X H'LOLA DU DOMAINE DE VAL KURLANDE) - Prod: LHUILLERY Chantal - Prop: LHUILLERY Chantal 
LOF 3566/0 - Identif 250268731169674 - né le 05/05/2014

Terre-Neuve
Mâles
Classe Ouverte Mâle   Mlle PASSIN Beatrice (France)
Place Qualificatif Mentions Pts Chien - (Père X Mère) - Producteur - Propriétaire
1 Exc CAC  13 HOCUS POCUS Du DOMAINE DU TAENNCHEL - (BJORNEBANDENS THAD JONES X EDEN NUIT D'IVRESSE DU DOMAINE DU TAENNCHEL) - Prod: MICHEL Olivier & DIEUAIDE MICHEL Angélique - Prop: VANFLETEREN Véronique (F) 
LOF 47276/0 - Identif 250269604849507 - né le 10/10/2012

Classe Jeune Mâle   Mlle PASSIN Beatrice (France)
Place Qualificatif Mentions Pts Chien - (Père X Mère) - Producteur - Propriétaire
1 Exc   BOB 
Meilleure JEUNE - 1er du BOG Jeune
9 JACK SPARROW De la FORET D'INNAMURAMENTU - (GABRIELS DES SENTIERS NORMANDS X FREESIA DU PAS DE GARGANTUA) - Prod: MOINEAU Helene - Prop: PHILIPP Franck 
LOF 49960/0 - Identif 250268711172309 - né le 24/05/2014

Classe Baby Mâle   Mlle PASSIN Beatrice (France)
Place Qualificatif Mentions Pts Chien - (Père X Mère) - Producteur - Propriétaire
  TP   0 JULIUS De l' ARCHE DES PIERRES DOREES - (XPRESS YOURSELF AT OUKAYA NUO OZO KALVU X HEIWA DE L' ARCHE DES PIERRES DOREES) - Prod: MARCOUX Gerald & Rosy - Prop: 
LOF 50395/ - Identif 250268731268767 - né le 20/12/2014

Femelles
Classe Ouverte Femelle   Mlle PASSIN Beatrice (France)
Place Qualificatif Mentions Pts Chien - (Père X Mère) - Producteur - Propriétaire
1 Exc   3 IXELLE De la PENINSULE D'AVALON - (DOUBAYE DES EMBRUNS DE LA LANDE CELTE X GOSPEL DE LA PENINSULE D'AVALON) - Prod: LEGER Isabelle - Prop: LAFFONT 
LOF 47918/0 - Identif 250268730202571 - née le 04/05/2013

Classe Puppy Femelle   Mlle PASSIN Beatrice (France)
Place Qualificatif Mentions Pts Chien - (Père X Mère) - Producteur - Propriétaire
  TP   0 JOYS - ( X ) - Prod: - Prop: 
LOF 17937/3994 - Identif - née le 30/11/-1

Pour un peu, on aurait peut-être pu pousser jusque Hommes pour voir le club qui s’entraîne habituellement là-bas, mais comme Maîcresse savait pas quels étaient les horaires et s’ils étaient présents ce jour-là, nous sommes rentrés retrouver Aïoli, Anouk et Biscotte…

Ze very famous exposition d’Ixelle…
Ze very famous exposition d’Ixelle…
Ze very famous exposition d’Ixelle…
Ze very famous exposition d’Ixelle…
Ze very famous exposition d’Ixelle…
Ze very famous exposition d’Ixelle…

Le soir, les Bipèdes se sont piqués la ruche à l’anisette pour fêter les bons résultats d’Ixelle, pis sont allés se coucher pour tenter de récupérer de cette dure journée, hi hi hi !


Iceland, le 17/05/2015

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>